Vers un renforcement des alliances stratégiques CEO-CFO-CIO

Vers un renforcement des alliances stratégiques CEO-CFO-CIO

L’incontournable triptyque

Une réflexion du cabinet Gartner place le CIO[i] comme le « deuxième commandant du PDG » « CIO Futures: Executive Relationships in 2030 », cette analyse est directement liée à l’importance de ses responsabilités en matière de nouvelles technologies de l’information et de la sécurité qui en découle. Il sera garant des évolutions technologiques auprès des autres Directions comme le Marketing, les Ressources Humaines, le Juridique ainsi que la Finance. Ainsi le CIO aura un rôle de premier ordre au sein des organisations.

Néanmoins, si l’on regarde de plus près l’évolution du rôle des autres Directions, en particulier celle du rôle du CFO, on constate également qu’il est passé d’un rôle de comptable à un rôle de « pilote stratégique ». Une étude EY met en avant l’alliance du CEO[ii] et CFO[iii] comme l’élément clé de la création de valeur « The CFO and CEO: key allies in value creation », 76% des CFO interrogés ont déclaré une plus grande implication dans la stratégie de l’entreprise, orienté sur la croissance.

Cette étude n’est pas sans rappeler, que les CFO ont dû relever de nombreux défis pour faire face à la crise. Ils ont été soumis de plus d’exigences de la part du CEO portées par celles des actionnaires en matière de réduction des coûts et d’amélioration de la performance.

Ces deux analyses illustrent bien l’importance de la relation entre CEO/CFO et CEO/CIO. En conséquence il va sans nul doute que le CIO et le CFO doivent également s’allier et ainsi mettre leurs compétences au service du CEO.

Une alliance nécessaire entre le CFO et CIO

Si le rôle du directeur financier est aujourd’hui primordial dans la prise de décision au sein de l’entreprise (article « les nouveaux défis du Directeur Financiers »), une collaboration avec le CIO est aujourd’hui essentiel, le traditionnel clivage entre CIO et CFO n’a plus lieu d’être. Le CFO doit se doter de solides armes technologiques s’il souhaite réponde aux exigences tant internes, celles du CEO, qu’externes celle du régulateur.

Le critère de coûts historiquement défendu par le CIO plutôt que la valeur stratégique, a souvent été le déclencheur de l’investissement informatique, et le manque de compréhension mutuelle entre les Directeurs Financiers et les Directeurs Informatiques a pendant longtemps été le problème majeur.

Avec l’élan digital, les innovations technologiques, allant du cloud à la dématérialisation en passant par la robotique, offrent le potentiel de transformer toute la chaîne de valeur de la production financière pour la rendre plus efficiente.

Selon Oracle (article du 12/05/2016), 73% des CFO reconnaissent l’importance d’une coordination plus étroite avec les CIO pour accélérer la transformation. Ils envisagent de poursuivre leurs projets de transformation et de les placer au cœur de leurs priorités (Etude PwC « Priorités 2017 du directeur financier »).

Une réponse à un enjeu technologique

Pour réussir, les organisations doivent mettre à profit les nouvelles technologies digitales pour répondre de façon efficiente à la stratégie de l’entreprise, tout en gérant les risques graves, tels que la cybercriminalité et les problèmes de confidentialité des données.

Cette convergence stratégique entre technologie et investissement a élevé la relation CFO-CIO à de nouveaux niveaux d’importance. Cette nouvelle relation aura des conséquences profondes pour l’organisation si elle n’est pas maintenue et mettra en péril l’avancement.

Déjà en 2015, les experts EY étaient arrivés à la conclusion que la relation entre CFO et CIO jouait un rôle de premier ordre dans la transformation digitale des entreprises (CFO-CIO: a growing collaboration).

Aujourd’hui, elle est perçue comme une nécessité et comme l’aboutissement de cette collaboration CFO/CIO.

La transformation numérique détruit les silos et augmente la collaboration entre CFO et CIO !

Un élargissement de la collaboration aux autres services

Si le CFO doit s’allier avec le CIO, il doit également le faire avec les métiers et les autres Directions. Une collaboration doit se faire à ce niveau car il est d’une noble évidence que le point de départ de la chaine de valeur de la production de l’information financière est le métier.

En synthèse, les alliances décrites plus haut doivent être étendues aux autres Directions comme l’explique Laurent Dechaux, Applications Vice President ERP Western Europe Oracle : « La transformation digitale d’une entreprise nécessite de casser les silos afin de promouvoir une collaboration plus étroite entre tous les services, du Marketing jusqu’au département des Ressources Humaines. Cela implique de changer les processus métiers afin d’améliorer l’efficacité opérationnelle. Ainsi, les méthodes de travail peuvent imprégner à terme l’ensemble de l’entreprise. »

____________________________________

[i] CIO : Chief Information Officer

[ii] CEO : Chief Executive Officer

[iii] CFO : Chief Financial Officer

About the Author:

Fondatrice de NTS ADVISORY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :